Icon HerzDON
BE A FRIEND

L’association Kiriat Yearim est la lauréate 2022

La Société internationale des droits humains – section suisse – récompense l’association Kiriat Yearim en lui décernant son prix suisse des droits humains 2022. L’œuvre d’entraide est distinguée pour son engagement depuis plusieurs dizaines d’années en faveur des enfants et jeunes défavorisés en Israël.

Zurich, juin 2022

La SIDH Suisse explique son choix dans son discours d’éloge :

« Tous les projets que Kiriat Yearim accompagne contribuent à rendre le monde meilleur, à renforcer et à encourager les droits humains. »

L’objet de l’association KIRIAT YEARIM repose sur trois piliers qui se retrouvent tous les trois dans la Déclaration universelle des droits humains des Nations unies (DUDH), ce qui rend KIRIAT YEARIM particulièrement digne de recevoir le prix suisse des droits humains.

Le premier pilier est le village d’enfants suisse à côté de Jérusalem, où les enfants et les jeunes de milieux sociaux défavorisés peuvent combler leurs lacunes scolaires. En plus de l’éducation, ils y bénéficient du droit à un niveau de vie suffisant (articles 25 et 26 de la DUDH).

Le deuxième pilier est formé des projets éducatifs destinés à la population arabe israélienne. KIRIAT YEARIM y veille tout particulièrement à appliquer l’article 26 de la DUDH qui fixe le droit à l’éducation.

Le troisième pilier de notre travail consiste en projets pour le dialogue et l’intégration dont l’objectif est de développer les échanges entre les population juive et arabe israélienne. Ces projets visent au droit à l’éducation sans distinction de sexe, de langue, de religion ou d’origine sociale (article 2 DUDH).

Nous remercions tous les amis de Kiriat Yearim pour leur soutien fidèle toutes ces années ! Nous remercions aussi de tout cœur tous les collaborateurs bénévoles de nos comités en Suisse. 

Ce prix important rend hommage à toutes les personnes formidables et à leur engagement au sein de notre association depuis sa fondation en 1951. Sans le temps qu’elles nous ont donné bénévolement et les années de travail pour les enfants et les jeunes défavorisés en Israël, notre mission n’aurait pas été possible.